Nouveau bulletin Accès-Habitation MC - Genworth Canada | Gérer son argent avec une mentalité de millénial - Resource Centre - Genworth Canada

Gérer son argent avec une mentalité de millénial

Les milléniaux ne gèrent pas leur argent comme le faisaient leurs parents. Le krach financier de 2008 a ébranlé leur confiance dans les systèmes traditionnels et, par conséquent, ils étudient soigneusement leurs recours. De plus, la popularité croissante des médias sociaux a fait en sorte que cette cohorte est fortement influencée par les réseaux sociaux en ligne. Lisez ce qui suit pour apprendre comment les milléniaux cherchent des conseils et ce que cela signifie pour ceux qui les servent.

Donna Sabino, spécialiste de la recherche sur les ventes de publicité, a déclaré dans une entrevue accordée à Forbes en 2015 que les milléniaux gèrent leurs finances à leur manière (en anglais). « Ils ont leurs propres outils et leurs propres règles, et le schéma traditionnel que nous avons mis en place pour faire les choses dans certains secteurs institutionnels ne leur importe pas vraiment », explique-t-elle.

En effet, dans son étude de 2016 intitulée Millennials + Money: The Unfiltered Journey  (en anglais), Facebook a constaté que les milléniaux sont 1,4 fois plus susceptibles que leurs parents de changer d’institution financière. Cependant, rien n’indique qu’ils soient perdus à jamais. Cette même recherche a révélé que 60 % des milléniaux souhaitent que leur banque agisse comme partenaire ou ami dans leur cheminement vers la réussite financière. En d’autres termes, les milléniaux veulent de l’aide pour gérer leur argent.

Alors, où se tournent-ils en premier pour demander de l’aide? Comme il en va pour la plupart des autres aspects de leur vie, leur gestion financière est fortement influencée par les médias sociaux. Les jeunes font confiance à leurs réseaux sociaux en ligne et se tournent vers eux pour obtenir de l’information financière. Contrairement à ses prédécesseurs, cette génération ne considère pas l’argent comme une affaire privée. En fait, selon l’étude Winning Affluent Millennials (en anglais) menée par LinkedIn et Ipsos en 2015, la très grande majorité, soit 90 %, des milléniaux aisés scrutent les réseaux sociaux à la recherche d’opinions et de commentaires au sujet des marchés et des événements financiers, alors qu’un peu plus de la moitié des membres fortunés de la génération X en font autant. De même, 84 % des milléniaux aisés consultent les commentaires de clients portant sur des produits et services financiers formulés sur les réseaux sociaux.

Le grand avantage qu’on en tire, c’est que les milléniaux sont avides d’information et d’aide : ils veulent prendre des décisions éclairées qui sont fondées sur les résultats de leurs recherches, et les courtiers immobiliers, les prêteurs et les courtiers hypothécaires peuvent les aider en ce sens.

Selon l’étude de LinkedIn et d’Ipsos, non seulement les milléniaux riches recherchent-ils du contenu financier, particulièrement sur leurs réseaux sociaux, notamment les commentaires de clients, mais ils se tournent également vers ces médias pour obtenir des avis d’experts, des articles instructifs et de la documentation sur des produits et services, ce qui signifie qu’il est important pour tous les acteurs des secteurs financier et immobilier d’être actifs sur les médias sociaux. Sans une présence sur ces médias qui comprend des revues et de l’information pour les clients, les courtiers immobiliers, les prêteurs et les courtiers hypothécaires risquent de ne pas tirer plein profit du marché des milléniaux.

Montrez-leur le chemin