Développer l’art de parler en public et d’effectuer des présentations percutantes

La plupart des gens ont déjà assisté à des présentations PowerPoint ennuyantes à mourir ou tout au moins endormantes. C’est pourquoi Lisa Bartlett a voulu apprendre comment présenter une présentation plus percutante qui retiendrait l’attention de l’auditoire.

« Nous faisons souvent des présentations », explique cette directrice régionale des ventes de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba pour First National. Dans le cadre de son travail, elle doit effectuer des présentations devant des courtières et des courtiers, lors de symposiums ou de congrès, ou encore dans des salles de conférences d’entreprises.

Fiona Cleghorn, responsable de la formation chez Genworth Canada, a donné un atelier de formation en mai pour Mme Bartlett et neuf autres employés afin de leur enseigner toutes les techniques oratoires nécessaires à des présentations percutantes.

« Les trucs que nous avons appris avec Mme Cleghorn peuvent être mis en application devant une foule nombreuse ou encore simplement lors d’un entretien informel avec deux ou trois personnes », affirme Mme Bartlett. L’un des volets de cet atelier interactif consistait à créer une présentation PowerPoint et à la livrer devant le reste du groupe.

Au deuxième jour de l’atelier, les présentations ont été filmées pour que Mme Cleghorn puisse les commenter. Mme Bartlett a donc pu s’observer à l’écran et découvrir quelques maladresses qui nuisaient à son style de présentation.

« Ce n’est pas facile de se voir à l’écran. J’ai remarqué que j’avais du mal à rester immobile et que la caméra devait carrément me poursuivre, note cette dernière. On m’a vite fait comprendre que je devrais rester bien en place et afficher un air confiant. » Elle ajoute cependant que l’exercice est utile : « En prenant conscience de ses travers, il est fort probable que l’on tente de les corriger. »

Certaines personnes se balancent sur leurs talons, d’autres font des grimaces (bien malgré elles) ou ponctuent leur présentation de blagues qui ne sont pas toujours de circonstance. À ce sujet, Mme Bartlett a appris que si l’on veut employer l’humour, il vaut mieux lui donner une tournure positive. Aucune blague ne devrait être formulée au dépens de l’entreprise, du produit ni de soi-même, car même si une blague fonctionne auprès de vos collègues, elle peut être mal reçue par des clients. Dans le doute, abstenez-vous.

« Mme Cleghorn nous a appris à consolider notre présentation, en misant notamment sur la simplicité. Par exemple, l’emploi de procédés d’animation peut s’avérer dérangeant. »

« Les captures d’écran et les clips vidéos sont pertinents à condition que vous cessiez de parler, que vous laissiez jouer la vidéo et que vous rameniez ensuite l’attention sur votre propos, déclare-t-elle. Lorsque vous tournez le dos au public, vous vous adressez à l’écran plutôt qu’à l’auditoire, lui laissant croire que vous manquez de préparation. »

« Si l’idée de parler en public vous terrorise, soyez bien conscients que cette peur ne s’éclipsera pas du jour au lendemain. Préparez-vous en vous exerçant à formuler votre présentation encore et encore. Enregistrez votre voix sur votre téléphone ou exercez-vous devant le miroir, bref, n’ayez pas peur d’avoir l’air ridicule, car ce sont vraiment des procédés gagnants », affirme Mme Bartlett.

À la fin de l’atelier, cette dernière comprenait davantage comment élaborer des présentations plus percutantes et elle a désormais en main une présentation PowerPoint complète qu’elle a déjà testée auprès de clients. First National est maintenant prête à offrir ce même atelier dans d’autres succursales à travers le pays.

À ce jour, Genworth Canada a donné plus de 10 000 cours de formation et s’affaire à enrichir la série de séminaires Web de son Centre de perfectionnement, pour y inclure des séminaires sur la négociation, le réseautage et le développement de l’avantage concurrentiel.

Vous pouvez également aimer

1

Montrez-leur le chemin