Pleins feux sur le programme Nouveaux arrivants au Canada

Les personnes qui viennent d’arriver au Canada ont invariablement du pain sur la planche pour pouvoir s’établir dans leur nouveau pays. Pour toutes sortes de raisons, l’achat d’une nouvelle maison, s’il fait même partie du plan d’arrivée, constitue une pression supplémentaire considérable. Et pourtant, il ne s’agit pas d’une tâche insurmontable, et c’est là où les professionnels de l’hypothèque comme vous entrent en jeu.


Tous les nouveaux arrivants au Canada ne seront pas admissibles à un prêt hypothécaire. Par contre, en ciblant ceux que vous pouvez aider et en cernant les moyens de le faire, vous pourriez élargir grandement votre clientèle.

Quel est l’outil qui s’impose? Le programme Nouveaux arrivants au Canada de Genworth Canada permet aux personnes admissibles d’acheter une maison avec une mise de fonds d’à peine cinq pour cent.

Une attention particulière est accordée aux demandes de prêt hypothécaire des nouveaux arrivants du programme, étant donné qu’ils n’ont habituellement pas encore d’antécédents canadiens de crédit. Néanmoins, suivant les conseils d’amis et de la famille, ils peuvent avoir amorcé le processus visant à se bâtir un dossier de crédit. Et le moment venu de commencer à chercher une maison, ils ont déjà des antécédents de crédit à faire valoir.

Les personnes concernées

À moins d’avoir été mutés au Canada dans le cadre d’un programme de délocalisation de leur entreprise, les nouveaux arrivants doivent généralement travailler au même endroit pendant au moins trois mois avant de devenir admissibles à un prêt hypothécaire. Cette règle vise à assurer que les employés traversent la période probatoire, qui dure habituellement trois mois. Les prêteurs veulent eux aussi voir des antécédents de remboursement de crédits, soit par l’intermédiaire d’un rapport de solvabilité international ou de références bancaires du pays d’origine.

En premier lieu, vous devez déterminer si vos clients potentiels sont admissibles. Ils doivent avoir immigré ou avoir été mutés au Canada au cours des 60 derniers mois; ils doivent travailler à temps plein au Canada depuis au moins trois mois (les emprunteurs ayant été mutés dans le cadre d’un programme de délocalisation sont exemptés). Ils doivent posséder un permis de travail valide ou avoir obtenu le statut d’immigrant reçu.

Si les clients requièrent un ratio prêt/valeur de 95 % pour le financement de leur hypothèque, la mise de fonds doit provenir de leurs propres sources : elle ne doit avoir été ni empruntée ni donnée en cadeau. Si le ratio est inférieur à 95 %, alors 5 % de la somme doit provenir de leurs propres sources et la somme résiduelle peut provenir d’un membre de leur famille immédiate ou d’une subvention d’entreprise (les garants ne sont pas permis et les diplomates étrangers ne payant pas d’impôt au Canada ne sont pas admissibles).

Les types de propriété admissibles

Les clients du programme Nouveaux arrivants au Canada peuvent posséder un maximum de deux appartements ou maisons, pourvu que l’un des biens soit occupé par le propriétaire. Une nouvelle construction doit être couverte par un Programme de garantie des maisons neuves approuvé par le prêteur et les propriétés existantes en revente doivent être situées dans un marché immobilier durable où la demande liée à la revente est réelle.

Les clients qui travaillent à leur compte, recherchent une résidence secondaire ou de vacances ou qui ont besoin d’un financement avec remise en argent ne sont pas admissibles au programme Nouveaux arrivants au Canada. Par ailleurs, Genworth Canada offre toute une gamme de produits d’assurance qui pourraient convenir à leurs besoins.

Les critères d’évaluation

Vous devrez vérifier les revenus et la solvabilité du client, comme d’habitude. En plus des indicateurs standard (versements de loyer pendant six mois ou lettre de confirmation du propriétaire et paiements des factures de services publics pendant 12 mois), vous devez pousser la vérification un peu plus loin. Si un client n’a pas d’antécédents canadiens de crédit, les prêteurs peuvent également demander la totalité ou une partie des justificatifs suivants :

  • Trois à six mois de relevés bancaires
  • Rapport de solvabilité de l’étranger (en l’absence d’antécédents canadiens de crédit)
  • Lettre de recommandation provenant d’une institution financière reconnue

Si votre client nouvellement arrivé peut prouver qu’il avait de bons antécédents de crédit dans son pays d’origine ou qu’il a une bonne cote de crédit au Canada, il peut alors être admissible aux meilleurs taux. Il bénéficierait du même taux qu’un citoyen canadien possédant une bonne cote de solvabilité.

Montrez-leur le chemin